5G Global Protest Day 4 

SAMEDI 26 SEPT 2020
Manifestation mondiale contre la 5G

5G Global Protest Day 26 sept.jpg
Stop5GInternational.png

SAMEDI 26 SEPTEMBRE : à cause des réglementations sanitaires toujours en vigueur concernant le COVID-19, des manifestations de grande ampleur ne sont pas autorisées dans la plupart des pays, dont la Suisse.
Un débat citoyen (max. 30 personnes) sur la 5G est organisé à Genève, Place des Nations, de 14h à 17h.

 

Des gens de l'ASUT (association des opérateurs de téléphonie) seront en principe présents pour participer au débat et donner leur point de vue.

Les gens sont aussi invités à accrocher à leur fenêtre ou leur balcon ou tout autre endroit visible du public, une bannière comme celle ci-dessus.

La bannière est disponible sous forme de 2 pages A4 ou 2 pages A3, qui peuvent être imprimées et scotchées ou collées côte à côte pour obtenir la bannière sus-mentionnée. Une autre encore (A4) est disponible ici.

STOP 5G banner 2.JPG
 

Manifestation 5G internationale

Ce samedi 26 septembre 2020 aura lieu la quatrième manifestation internationale concernant le déploiement de la technologie 5G, à l’appel de www.stop5Ginternational.org. Pour rappel, le 25 janvier 2020, il y a eu 265 événements dans 36 pays différents. A Genève, un débat citoyen sur la 5G aura lieu sur la Place des Nations de 14h à 17h et sera retransmis entre autres par AGORA TV NEWS.

Ce samedi, des événements sont encore une fois organisés dans le monde entier pour affirmer le désaccord citoyen à cette nouvelle technologie qui ne sert in fine qu’une infime portion de l’économie, au déni du droit des peuples. Certains pays comme la France ont profité de la crise COVID-19 pour assouplir les procédures d’autorisation pour de nouvelles antennes.

En Suisse, le peuple n’a pas été entendu pour le déploiement d’une 5G inutile pour la majorité des utilisateurs de téléphonie mobile et les autorités fédérales sont restées sourdes aux nombreux appels à la précaution répétés depuis bientôt deux ans.

Les moratoires cantonaux restent fragiles au regard du droit fédéral, et les autorités sont impuissantes alors que la Confédération a d’ores et déjà encaissé des centaines de millions pour la vente de licences hertziennes.

 

Des milliers d’études scientifiques à comité de lecture pointent l’évidence des conséquences néfastes des radiations électromagnétiques sur la santé et l’environnement. L’implantation de la 5G, sans consultation publique et sans études sanitaires préalables et indépendantes est un abus de droit flagrant. Les antennes de téléphonie mobile inondent 24 heures sur 24 des ondes pulsées à haute fréquence, ne laissant au citoyen aucun échappatoire.

 

De ce fait, une fois encore, rien ne justifie d’augmenter considérablement l’exposition de la population et de l’environnement à des rayonnements. Seuls les effets thermiques sont pris en compte par les valeurs limites actuelles. Les effets biologiques, qui interviennent bien en-dessous des valeurs légales, sont ignorés. Les principes de précaution comme celui de pollueur-payeur ne sont simplement pas pris en compte. 

Historiquement, le déploiement du réseau téléphonique relève de la juridiction de la Confédération uniquement, car il était logique à l'époque du réseau fixe qu'il soit déployé partout, sans exceptions cantonales ou communales possibles. Idem pour le réseau mobile, qu'on peut considérer comme un service public. Mais avec la 5G, on change de catégorie car il ne s'agit plus d'un réseau purement téléphonique, les usages prévus vont bien au-delà de ce qui est nécessaire pour la téléphonie mobile. En conséquence, la loi sur les télécommunications et entre autres la prérogative de la Confédération concernant son déploiement devrait être revue et les pouvoirs davantage délégués aux cantons et aux communes. 

Le citoyen est le dernier rempart de la démocratie. En raison de la crise COVID, ses droits sont encore amoindris. Ce rassemblement international démontre la ferme volonté de défendre, au-delà des frontières et malgré les moyens déployés par les opérateurs, le droit à la santé, au bien-être à la protection de l’environnement, à la vie privée et à la sécurité.

Côté contraintes sanitaires : le port du masque ne sera obligatoire que si le nombre de personnes dépasse 30.

En-dessous de 30, il suffira de respecter les distances entre les participants. 

Contacts presse pour la Suisse :
 

  • 4G bien assez Olivier Pahud : 022 345 41 22
    info@swissmad.ch ; fb.me/4GbienAssez

VIDEO "WE DO NOT CONSENT"

ASSOCIATION STOP 5G

IBAN CH59 8080 8009 2323 8328 5
RAIFFEISEN CH-1400 YVERDON

STOP5G
  • Facebook

Le collectif "STOP5G" est un rassemblement citoyen pour s'opposer à une mise en place de la 5G sans garde-fou et sans garantie concernant l'impact sur la santé et sur l'environnement. Des études scientifiques indépendantes doivent impérativement être faites sans délai.

Inscription de soutien (gratuite)

© 2019-2020 by STOP5G |  Termes et Conditions  |  Legal & Privacy Policy