top of page

La 5G n'est pas une nécessité

No 5G.jpg
  • La 5G n'est pas l'unique solution possible à l'augmentation du traffic de données
    L'augmentation du traffic est due d'une part à la consommation effrénée de vidéos en mode mobile (70 à 80% du traffic), avec de surcroît une résolution inutilement grande pour des petits écrans (différence non perceptible), d'autre part à l'utilisation du réseau mobile à la place du réseau fixe (mode pseudo-mobile) alors que le réseau fixe est généralement disponible, ceci du fait que les abonnements mobiles illimités coûtent souvent plus de deux fois moins que l'abonnement internet fixe.
     

  • La 5G n'est pas une nécessité pour la téléphonie mobile
    Inutile de pouvoir télécharger des fichiers énormes sur un smartphone, et encore plus inutile de vouloir pouvoir le faire en quelques secondes. Pas de nécessité d'avoir un temps de réaction ultra-rapides de quelques millièmes de secondes non plus.
     

  • La 5G n'est pas une nécessité pour le télétravail
    Le réseau fixe est là pour cela, le télétravail n'est pas une utilisation typiquement mobile. Si une utilisation mobile est nécessaire, le réseau mobile actuelle peut parfaitement la gérer.
     

  • La 5G n'est pas une nécessité pour la télémédecine
    Le réseau fixe est là pour cela, des opérations à distance ne vont pas être faites en mode mobile, cela nécessitant un appareillage important qui n'est pas susceptible d'être facilement embarqué. De même, pas de nécessité de temps de réaction ultra-rapides de quelques millièmes de secondes, le temps de réaction d'un chirurgien étant vingt  à cinquante fois supérieur à cela. 
     

  • La 5G n'est pas une nécessité pour les voitures autonomes
    Une voiture autonome, comme son nom l'indique, doit être réellement autonome, donc pouvoir fonctionner sans être en permanence connectée à un réseau mobile. Elle doit pouvoir fonctionner avec son intelligence embarquée, sur la base des informations fournies par ses capteurs. Il n'est pas acceptable de faire dépendre la vie de personnes de la rapidité de réaction d'un réseau. De plus, d'autres solutions existent déjà, des systèmes de communication inter-véhicules permettent par exemple de faire rouler des voitures en pelotons denses, sans besoin d'un réseau mobile externe, ce dernier servant principalement à transmettre les données sur la circulation (bouchons, travaux, accidents...)
     

  • La 5G n'est pas une nécessité pour les robots agricoles
    A l'instar des voitures autonomes, un robot agricole devrait être quasi totalement autonome. Au lieu de vouloir transmettre en temps réel d'énormes flux de données de vidéos brutes prises par les caméras du robot, et de faire faire tout le traitement de données à distance, le robot doit pouvoir fonctionner avec son intelligence embarquée, sur la base des informations fournies par ses capteurs. S'il rencontre une herbe non identifiable, dans ce cas-ci seulement le robot interrogera un système expert via le réseau mobile. Mais cela n'arrivera que peu souvent, du fait que le robot augmente sans cesse ses connaissances et aura ainsi de moins en moins besoin du réseau. Celui-ci ne servira plus qu'à transmettre des ordres au robot.
     

  • La 5G n'est pas une nécessité pour les objets connectés
    Il existe déjà un réseau dédié aux objets connectés, LoRa, couvrant 96% du territoire suisse. Les objets connectés, à priori, ne nécessitent pas de débits de données importants. 
     

  • La 5G n'est pas une nécessité pour gérer les unités de production d'énergie
    Le réseau fixe est là pour cela, les unités de production d'énergie étant obligatoirement connectées au réseau électrique, elles peuvent également l'être au réseau fixe.
     

  • La 5G avec des antennes extérieures puissantes n'est pas une nécessité
    Vouloir utiliser des antennes extérieures pour une utilisation en intérieur est techniquement une absurdité. Qui trouverait normal de lire un livre le soir chez lui avec seulement l'éclairage dispensé par les réverbères de la rue ?
    D'autant plus que les fréquences augmentant, les ondes radio passeront de moins en moins bien à travers les murs.
    On pourrait parfaitement utiliser des "femto-antennes" 4G ou 5G en intérieur, embarquées dans les modems. Ces antennes permettront de router les données pseudo-mobiles générées à l'intérieur sur le réseau fixe, déchargeant ainsi d'autant le réseau mobile. Cela diminuera aussi les émissions des téléphones mobiles puisque l'antenne sera
    toute proche. Les émissions de celle-ci pourront être coupées à volonté et n'impacteront pas le voisinage du fait de la faible émission.


De plus, la prétendue rapidité de réaction de la 5G est un leurre. Les temps de réaction de quelque 2ms ne concernent que la partie "sans fil" du réseau mobile. Il faut garder à l'esprit qu'un réseau mobile, c'est une partie "objet connecté <-> station de base" (la partie sans-fil) mais qu'ensuite les données transitent via le réseau fixe de toute façon, à travers plusieurs serveurs qui ajoutent tous un certain temps de réaction. Il est fort douteux qu'on arrive à mieux que 20ms... voire encore davantage.

bottom of page