Rechercher
  • Collectif "STOP5G"

5G : FACTEUR DE REDUCTION, PUISSANCE x10 !

Mis à jour : mars 28

Le principe de précaution appliqué à la téléphonie mobile est mort aujourd’hui : Les "aides à l’exécution" de l’ORNI viennent d’être publiées [23 février 2021].

Pour les plus grosses antennes adaptatives 5G (64T64R), un facteur de réduction théorique de la puissance de ces antennes d’une valeur de 10 va être appliqué. Oui, cela veut bien dire que les antennes ayant le plus de cellules auront le droit d’émettre « à court terme » 10 fois plus fort !

Par exemple, une antenne adaptative 5G de 10'000 W à 64 cellules, se verra gratifiée d'un facteur de division de 10, qui donnera alors une puissance calculée de 1000W seulement. Un facteur de 10 sur la puissance émise correspond à un facteur 3.16 sur l'intensité maximale du champ électrique, ce qui reviendrait à autoriser non pas 5V/m mais 5 * 3.16 = 16V/m dans les lieux d'utilisation sensibles (LUS), comme une chambre à coucher ou une salle de classe. Où est le principe de précaution ?

Citation du document publié par l'OFEV : "Son emploi [du facteur de correction] permet aux antennes adaptatives de dépasser pendant un bref laps de temps la puissance d’émission utilisée pour le calcul. [...] un dispositif automatique de limitation de puissance [...] garantit que la moyenne pondérée sur 6 minutes de la puissance émise ne dépasse pas la puissance émettrice servant au calcul." On reste donc dans la logique du seul effet thermique, en excluant tous les effets biologiques, pour lesquels on sait que les valeurs maximales instantanées sont importantes.

Dans la "newsletter" du groupe consultatif BERENIS mandaté par le DETEC, consacrée en priorité aux effets biologiques des rayonnements non ionisants (RNI) tels que le stress oxydatif cellulaire, on peut lire ceci : "une tendance se dessine néanmoins, à savoir que l’exposition aux CEM, même à faible dose, peut entraîner une rupture de l’équilibre oxydatif"

Ces "aides à l'exécution" étaient attendues depuis longtemps par les cantons mais leur contenu est pour le moins inquiétant pour la santé future de la population, particulièrement compte tenu du nombre grandissant de personnes qui deviennent intolérantes aux ondes électromagnétiques (EHS). Les impacts santé des RNI ne se limitent toutefois pas à une intolérance mais couvrent une gamme large d'affections diverses qui peuvent être graves. Les impacts environnementaux ne sont pas pris en compte non plus. On peut donc bien parler de "mort du principe de précaution".


VOIR L'ARTICLE COMPLET "ANTENNES 5G ET FACTEUR DE RÉDUCTION"


Article connexe : ANTENNES ADAPTATIVES 5G

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
STOP5G
  • Facebook

Le collectif "STOP5G" est un rassemblement citoyen pour s'opposer à une mise en place de la 5G sans garde-fou et sans garantie concernant l'impact sur la santé et sur l'environnement. Des études scientifiques indépendantes doivent impérativement être faites sans délai.

Inscription de soutien (gratuite)

© 2019-2021 by STOP5G |  Termes et Conditions  |  Legal & Privacy Policy